lundi 1 juin 2009

Georges Schneider (1786-1846) marchand d'instruments de musique à Strasbourg.

Facteur ou Marchand ? Difficile à dire. Le Langwill n'en dit pratiquement rien, sauf qu'il avait une licence d' Adolphe Sax pour faire ses instruments, ce qui est confirmé dans l'article de Bruno Kampmann du Larigot n°42 de septembre 2008.

Peu d'instruments de ce marchand sont arrivés jusqu'à nous. A la vente de Vichy du 13 juin prochain sera vendu sous le n°456, un saxhorn basse à 4 pistons berlinois.


Ophicléide : collection W. Petit


Néo cor du musée d'Edimbourg.
George Schneider est né en 1786. Il est recensé en 1836, comme bimbelotier 11 rue de l'Outre à Strasbourg. Son épouse est Caroline Heimdiger (30 ans) et ils ont trois enfants Charles (4 ans), Caroline (2 ans), Albert (3 mois).
Il publie régulièrement des annonces publicitaires dans l'indicateur du Bas Rhin. En 1828 : "Petits clavecins, harmonicas, trompettes harmoniques et harmonicas à vents se fabriquent au gré de l'amateur et se vendent chez G. Schneider n°11 rue de l'Outre à Strasbourg, prés de la place d'Armes. En 1832 : "Trompette de poche ou harmonique, toute nouvelle invention, avec une méthode très facile pour tout âge. Harmonicas à touches de verre et idem à bouche dans le dernier genre".
Mais la musique ne devait pas lui assurer un revenu suffisant : 1843 "Escarpolette à 4 places, voitures d'enfants à 4 places, différents chevaux de balançoire, orgue de cabinet chez G. Schneider 9 rue de l'Outre".
Le 22 mai 1845 lorsqu'il déclare la naissance de sa fille Caroline Albertine, il est facteur d'harmonicas.



Enregistrer un commentaire